Chez Drukatt, nous appelons « pièce de rechange numérique » la somme d’informations avec laquelle nous rendons possible la fabrication d’une pièce n’importe où dans le monde.

Grâce à l’essor de la fabrication additive ces dernières années, certaines personnes pensent qu’avoir un modèle 3D permet de fabriquer une pièce de rechange. Voyons à quel point cela est vrai, voulez-vous bien nous accompagner pendant quelques minutes ?

À propos des pièces de rechange numériques

Une pièce de rechange numérique doit rendre possible la fabrication d’une pièce à partir de l’information minimale requise. À titre d’exemple :

  • Géométrie en 3D
  • Plan de fabrication en 2D. Un plan nous fournit des informations sur :
    • Dimensions finales de la pièce
    • Finitions de surface
    • Tolérances
    • Matériaux et traitements
  • Processus de fabrication
  • Exigences normatives ou sectorielles (type AtEx, FDA, USP, NQA…)
  • Coût économique ou coût de la pièce

Avec notre service de génération de pièces de rechange numériques, nous cherchons un accord cohérent avec le demandeur, en fonction de l’application que cette pièce doit couvrir. Nous sommes inflexibles sur les aspects normatifs, mais nous pouvons être flexibles et innovants dans les processus de fabrication.

Du point de vue des exigences mécaniques : ce n’est pas la même chose d’avoir un outil pour positionner une étiquette, que un ventilateur pour moteur ATEX, et ainsi de suite pour tous les besoins énumérés dans la liste précédente. C’est pourquoi chez Drukatt, nous étudions chaque cas pour adapter notre proposition techniquement et économiquement.

Et quelle est la place de la fabrication additive dans tout cela ?

Eh bien, nous ne voulons pas nous étendre trop, mais comme nous vous le disions, l’accès à un fichier 3D et le fait d’avoir une machine de fabrication additive, vous permettent évidemment de fabriquer la pièce, MAIS nous devons respecter toutes les exigences nécessaires après l’étude de chaque cas. Bien que cela puisse ressembler au titre d’un livre d’auto-assistance pour les créateurs, imprimer est facile, respecter les exigences est une autre affaire.

Chez Drukatt, la fabrication additive est une partie du processus de fabrication, parfois de manière directe et dans d’autres cas de manière indirecte, mais dans tous les cas elle nous permet d’innover et de faire les choses différemment, car c’est ce qui est cool, n’est-ce pas ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur les pièces de rechange numériques ou si vous souhaitez en créer une, n’hésitez pas à nous contacter. Nous avons « truqué » Internet pour que lorsque vous écrivez « pièce de rechange numérique », nous apparaissions 😅.